Maternités subversives

Category
BOOKS
About This Project

Aujourd’hui, dans notre société occidentale, la maternité s’inscrit dans un contexte capitaliste et patriarcal, dans lequel elle se retrouve asexuée, médicalisée, biologisée et dépossédée de son pouvoir. Ainsi, de plus en plus de personnes choisissent des grossesses, des accouchements et des modes d’éducation hors norme. En l’absence de modèles alternatifs, elles essayent d’en inventer tout en questionnant les idées préconçues et les comportements souvent imposés.
María Llopis a rencontré et discuté avec ces nouvelles mères, nouveaux pères, MaPas, sage- femmes, lactivistes… qui réfléchissent au modèle actuel de la maternité, dévoilent ses contraintes et ses contradictions et qui créent, en même temps, des formes novatrices et libératrices. Ainsi, ce livre essaye de rendre visible les différents types de maternités issus de luttes et de nouvelles expériences ; puisque la maternité touche une grande partie de la population, la subvertir est une façon de changer le monde. 

María Llopis (Valencia, 1975) est féministe, pros-sex, activiste postporno et artiste multidisciplinaire. Elle est aussi mère d’un enfant qui s’appelle Roc. Co-auteure du groupe sur la pornographie et le féminisme Girlswholikeporno (2004-2007), elle a exposé son travail et organisé des ateliers et conférences à travers le monde : Barcelone, Berlin, Ljubljana, Rio de Janeiro, Londres, San Francisco. Elle est aussi autrice de El postporno era eso (Melusina, 2010). Elle apparaît dans le film de Virginie Despentes, Les Mutantes. Son travail et ses réflexions sont souvent débattues et citées aujourd’hui. Ce courant post-porno est représenté en France par Ovidie et Virginie Despentes.

 

Traduit de l’espagnol (castillan) par Alice Maestre

 

Préface de Virginie Noar
Illustration de couverture : Florence Dollé